Dans le journal l'UNION: le lancement du Parti de Gauche dans la 4ème circonscription

Publié le par garance

Anticapitalisme : en deux temps… deux mouvements

 
Frédéric Alliot, à la tête du PG sur la circonscription.

Le Parti de gauche et le Nouveau parti anticapitaliste se structurent au plan local. L'un a déjà des élus, l'autre pas. Qu'est-ce qui les différencie ou les réunit ? Explications.

À ma gauche, le Parti de gauche (PG) créé par le sénateur Jean-Luc Mélenchon et qu'a rejoint le député Jacques Desallangre. À ma… gauche, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) dont Olivier Besancenot est l'un des porte-parole.
Après leurs congrès fondateurs, ces deux nouvelles formations situées à la gauche de la gauche vont maintenant s'organiser, notamment au plan local. Quel va être leur positionnement politique ? Quels sont leurs points communs et leurs différences ?
Roselyne Waterlot, porte-parole du comité soissonnais du NPA, et Marie Ehanno, qui était déléguée au congrès, d'un côté, Frédéric Alliot, maire-adjoint soissonnais et secrétaire de circonscription du PG, de l'autre, (s') expliquent.

Les militants

Le comité soissonnais du NPA revendique une vingtaine de militants encartés, d'anciens du PCF, du PS, de Lutte ouvrière, des syndicalistes. « Nous avons aussi des militants en milieu rural », souligne Marie Ehanno.
Sur la 5e circonscription, le PG en revendique soixante-cinq, « des syndicalistes, des militants associatifs, mais nous ne sommes pas un parti de recyclage », affirme Frédéric Allilot.

L'anticapitalisme

L'anticapitalisme est le point commun entre le NPA et le PG.
Lorsqu'il s'est agi de choisir le nom appelé à remplacer la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), Marie Ehanno note qu'il fallait que « le mot anticapitaliste apparaisse. On subit pas mal d'attaques ». Roselyne Waterlot ajoute qu'« il y a un côté radical qu'on ne veut pas abandonner ». Pour Frédéric Alliot, « face à cette crise du capitalisme, on ne peut plus se contenter d'un simple accompagnement social comme le font les socio-démocrates. Il faut une rupture. »
Le PG comme le NPA insistent aussi sur la « défense des services publics ».

Le Parti socialiste
 
Si Roselyne Waterlot juge qu'il n'y a « pas de problème pour se retrouver dans les luttes avec des militants PS », la position du NPA, ajoute Marie Ehanno, est d'être « totalement indépendant vis-à-vis du parti socialiste. On ne veut pas devoir quelque chose à un grand parti. »
Frédéric Alliot, dont la liste a fusionné avec celle conduite par Patrick Day aux municipales, considère, lui, que le PG a vocation à être un « parti de gouvernement ».

La volonté

Marie Ehanno insiste sur la « véritable parité » dans l'organisation du NPA. « Nous prenons même en charge les enfants pour que ça ne soit pas un obstacle pour les femmes. Nous voulons transformer la volonté en acte.  Frédéric Alliot met notamment en avant la défense de la laïcité et la promotion d'une « République sociale. Notre volonté est de fédérer les énergies. »
Ph.R. 

Européennes : le 1er test-match

Dans la perspective des élections européennes, en juin prochain, Jean-Luc Mélenchon avait appelé à la création d'un front anticapitaliste.
« On ne veut pas d'accords ponctuels. On sait que ça va être compliqué », précise Marie Ehanno. Le NPA sera présent aux élections européennes et se veut « ouvert à tou(te)s celles/ceux qui rejettent l'alliance avec le Parti socialiste, partisan du oui et qui veulent, à cette occasion, affirmer leur désir d'une autre Europe que celle que les capitalistes nous imposent ».
« Avec le Parti communiste, c'est avancé mais on ne veut pas que ça soit un tête-à-tête. Il y aussi les alter-écolos » précise, de son côté, Frédéric Alliot. Au plan local, il n'y a encore eu aucun contact officiel entre NPA et PG.

Pour Frédéric Alliot, l'objectif est de « faire campagne sur le plan européen » et de « ne pas se limiter à un débat franco-français. Cela va être un « référendum bis » et nous allons être amenés à nous exprimer sur le traité de Lisbonne. »

Publié dans Dans la Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article