Pour la 1ère fois à Soissons une journée de mémoire aux résistants le 27 Mai

Publié le par Frederic Alliot

J'ai fait une pause dans la campagne des elections européennes pour participer aux différentes cérémonies commemorant le 27 Mai 1943 date à laquelle les réseaux de résistance s'unissent sous l'égide de Jean Moulin. C'était une volonté de la nouvelle municipalité de Gauche de marquer cet évenement. J'ai donc constitué dès Mars dernier un groupe de travail composé des représentants du comité d'entente des anciens combattants, de la société historique de Soissons de l'ANACR et de mon ami Arthur  un passionné de cette période de l'Histoire . Je les remercie toutes et tous car ce fut un grand moment d'émotion notamment avec les eleves des écoles de la ville

ci dessous un article du journal l'UNION


Arthur Sahagoian présentera sa collection personnelle.

La Ville et le comité d'entente des anciens combattants ont décidé de marquer la journée de la Résistance avec exposition et témoignages.

S'IL n'est pas dans le calendrier des commémorations nationales, le 27 mai est pourtant dédié à la Résistance.

C'est en effet le 27 mai 1943, sous l'égide de Jean Moulin, qu'a vu le jour le Conseil national de la Résistance (CNR).

La ville et le comité d'entente des associations d'anciens combattants ont donc choisi de rendre hommage localement aux héros de la Résistance, connus ou inconnus.

« Le mercredi 27 mai, il y aura des cérémonies patriotiques, au collège Saint-Just et sur la tombe de Raymonde Fiolet, mais au-delà des commémorations, nous avons souhaité qu'il y ait un caractère pédagogique », soulignent d'une même voix Frédéric Alliot, maire-adjoint aux associations patriotiques, et Bernard Létoffé, le président du comité d'entente.

Ainsi, au collège Saint-Just, face à des classes de troisième, Patrice Dehollain viendra témoigner de l'implication d'élèves et de professeurs de l'établissement dans les réseaux de Résistance.
Exposition au Mail

Jeudi 28 mai, à 14 heures au cinéma Clovis, c'est Jean-Claude Bernatets, de l'Association nationale des anciens combattants et amis de la résistance (Anacr), qui présidera une conférence, ouverte aux scolaires et au public, à laquelle seront conviés des résistants soissonnais.

La galerie du Mail accueillera, elle, pendant quatre jours à compter du 27 mai, une exposition sur la Seconde Guerre mondiale et la Résistance réalisée par Arthur Sahagoian.

Ce passionné d'histoire, arrivé à Soissons depuis quelques années seulement, est à la tête d'une importante collection de documents consacrés à la guerre 39-45 dont il ne présentera qu'une petite partie, avec des journaux d'époque, notamment publiés dans la clandestinité, des affiches et tracts, certains de propagande diffusés par les occupants nazis, d'autres que les forces alliées lançaient sur les zones occupées par la voie des airs.

« J'avais 8 ans au moment de la guerre. Je me souviens notamment d'un Allemand qui m'avait pris dans ses bras et voulait me donner un morceau de chocolat. Ma mère m'a dit de ne pas le prendre », se souvient ce fils d'Arménien, qui depuis près de quarante ans, court brocantes et salons de vieux papiers pour étoffer sa collection et étancher sa soif de connaissances historiques ?

« L'intérêt d'une collection, c'est de la faire partager », insiste Arthur Sahagoian, qui a tout de suite répondu favorablement à la sollicitation des organisateurs de ces Journées de la Résistance.
Philippe ROBIN

Publié dans Dans la Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicole Douay 28/05/2009 15:44

Cette période (guerre 39/45)  m'intéresse beaucoup.Mon grand père (Daniel Douay) résistant du réseau "Vérité Française" a été fusillé le 27/10/1942.