Jacques DESALLANGRE et Frédéric ALLIOT soutiennent les travailleurs de Soissons en lutte dans leurs entreprises

Publié le par garance


 La situation de l'emploi sur le soissonnais se dégrade très fortement depuis quelques semaines. Aujourd'hui une page complète du journal l'UNION était consacrée aux différents mouvements sociaux qui se déclenchent ici et là.

Les salariés de SITINDUSTRIE plus connue sous l'ancienne société BSL Tubes et Raccords bloquaient l'accès de leur entreprise mardi afin de dénoncer un possible dépôt de bilan avec des menaces sur les 157 emplois. Le site soissonnais semble être à la merci de sa maison mère  un  groupe italien pour qui le devenir de sitindustrie n'est pas au coeur de leur stratégie de restructuration. Pire dans le cas d'une cessation d'activités  le personnel  veut à tout prix éviter que le liquidateur soit italien et brade de là-bas l'actif de la filiale soissonnaise.

Chez OREXAD sur le plateau de Soissons , les travailleurs en grève revendiquent une augmentation de salaire et l'octroi de primes; ils se heurtent à une direction hermétique qui a pourtant bénéficier d'aides publiques  lors de son transfert d'activités.

Alors qu'une réunion de négociations est prévue jeudi entre la direction parisienne et les représentants syndicaux , les salariés du centre d'appels  TRANSCOM du quartier gouraud à Soissons restent  sur leur garde car ils n'ont toujours pas obtenus de garantie sur leurs conditions de travail  et une plus grande lisibilité sur la situation économique de leur entreprise.

Ces 3 exemples illustrent bien la politique des grands groupes qui font supporter aux salariés leur seul objectif : faire du profit sur le court terme en faisant pression sur les salaires, les avantages sociaux et en utilisant l'arme absolue du  chômage partiel et de la réduction d'effectifs.

Il faut absolument sortir de cette logique capitaliste et productiviste qui détruit nos emplois et la vie de ces hommes et de ces femmes qui n'ont que leur travail pour vivre .
Le Parti de Gauche, ses élus et ses militants sont résolument aux côtés des salariés soissonnais qui luttent pour défendre leurs droits . Seule une alternative politique de rupture avec ce système économique pourra redonner une perspective favorisant une meilleure répartition des richesses .
.. 

Publié dans Actualités

Commenter cet article