Jacques Desallangre conserve son mandat de parlementaire.

Publié le par garance

Tergnier / Politique
Desallangre va rester député


 

Après l'annonce de sa démission jeudi soir à l'issue du conseil municipal (l'union d'hier), personne ne savait vraiment ce que Jacques Desallangre allait faire de ses autres mandats. Au final, il restera conseiller municipal à Tergnier ce qui lui permet de continuer à siéger à la communauté de communes Chauny-Tergnier et d'en garder la présidence.

Par ailleurs, il a également décidé de rester député. Jacques Desallangre estimant cette charge moins lourde à porter que celle de maire d'une ville de 13.000 habitants où il faut être présent partout et tout le temps. Il a tout de même précisé qu'au cas où il serait obligé de quitter ses fonctions de député, il soutiendrait son attaché parlementaire Frédéric Alliot, qui est aussi maire adjoint de Soissons «…s'il était candidat ».

Hier, les élus locaux et départementaux n'ont pas manqué de réagir à cette décision qui en a surpris plus d'un. Chacun a rendu hommage au travail effectué par Jacques Desallangre durant ses vingt-six années de mandat de maire. Désormais sa succession à la mairie est ouverte mais les jeux semblent plus ou moins faits, compte tenu des courants politiques de chacun et des trahisons intervenues ces derniers mois au sein des différents partis de gauche locaux.

Il semblerait que le maire délégué de Quessy, Christian Crohem, tienne la corde pour remporter le siège de maire lors d'un prochain conseil municipal. L'élection devrait intervenir courant avril après que le Préfet ait notifié la démission de façon officielle.
S.P.

Publié dans Dans la Presse

Commenter cet article